01 août 2007

Fin de vie

Conversation autour de la machine à café, voici quelques semaines, sur le thème « préparer ses vieux jours ». Après les énumérations classiques « il faut que j’épargne », « j’irai me retirer à la campagne », « moi pas, passé un certain âge on n’a plus la force de profiter de son jardin », « est-ce qu’on aura une pension seulement », « oui il va falloir apprendre à vivre avec moins de choses » etc., quelqu’un a dit « moi je me retirerai peut-être dans un monastère »…un éclat d’ironie ou de provocation a bridé un peu plus ses yeux asiatiques (il est eurasien), les autres ont souri ne sachant pas si c’était une boutade, mais n’ont rien ajouté. Je me suis dit à ce moment-là que oui un jour - encore lointain mais plus tant que ça finalement si j’en juge par les jours défilant dans le style « grand prix de monaco » - il faudrait commencer à se préparer à autre chose en s’éloignant de l’agitation, de la nécessité de paraître, des futilités de la vie pour tenter de mettre un peu de sens dans tout ça avant de partir. Bizarrement, je n’ai pas trouvé ça triste.

Posté par alextib à 16:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Fin de vie

    Oui, se préparer à cette fatale échéance... calmement... sereinement... et avec joie

    Posté par Corinne, 04 août 2007 à 14:42 | | Répondre
Nouveau commentaire