10 septembre 2007

Retour à la case départ

Voilà je fais ma rentrée ! Comme toujours dans la tête des envies de tout changer radicalement, exacerbées par la déception de constater que rien n’a changé nulle part après trois semaines d’absence (on se demande bien quel cataclysme aurait modifié radicalement mon environnement mais à chaque fois je ressens ce même sentiment qui signifie qu’il faut reprendre le fil là où on l’avait laissé). Aussi le sentiment que cette fois c’en est fait, je ne peux plus vivre à Paris (oui mais pas non plus en Province, illustration d’un trait de caractère fort chez moi : la contradiction), que je ne peux plus passer autant de temps sans mon fils (qui pleurait ce matin en me voyant partir), que je veux faire un autre métier – un qui me passionne et pas seulement un qui me fasse vivre, plus ou moins bien d’ailleurs. Et puis de retour sans bébé en gestation, avec une courbe de température peu significative pour autant que je sois capable de l’interpréter, et dans la tête l’intuition que ce second bébé ne viendra pas et qu’il n’est de toute façon pas raisonnable d’imposer à un enfant une mère qui aura presque 70 ans lorsqu’il en aura 25…et malgré cela l’impossiblité à faire son deuil de cette envie d’enfant.

Posté par alextib à 13:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Retour à la case départ

    Je suis contente de te relire... Difficile de réintégrer Paris pour moi aussi, d'autant que pour aller à l'école d'Arthur, je passe par l'une des rues les plus embouteillées de Paris... Difficile aussi de me passer de cette ville... alors ? Tj autant de points communs avec toi ! Faudra bien qu'on se croise un jour.

    Posté par Stéphanie, 10 septembre 2007 à 18:59 | | Répondre
  • Je suis un peu désolée de lire ça tout de même. Je vois à quel point cela n'est pas facile pour toi. Et pourtant je ne suis pas vraiment en mesure de te dire les bons mots, ce que j'aimerais te dire parce qu'ils sont peut-être ceux que tu as envie d'entendre.
    Juste, j'ai une amie dont les parents ont eu un enfant indésiré, sa soeur ainé, ensuite pour en faire un second ils ont galéré, traitement etc.. Sa mère à la suite d'un accident était pour tous devenue stérile. Et voilà que 10 ans après sa grande soeur et quatre ans après son frère, alors que sa mère avait 40 ans, mon amie est née, sans avoir rien demandé à personne...

    Posté par Alexie, 13 septembre 2007 à 08:51 | | Répondre
Nouveau commentaire